LES PRINCIPES CHIRURGICAUX

L'intervention, réalisée sous anesthésie locale (collyres anesthésiques) dans la très grande majorité des cas, consiste à retirer le cristallin aux ultrasons en réalisant de petites incisions millimétriques de la cornée (sur le même principe que la chirurgie coelioscopique).

Le cristallin retiré est systématiquement remplacé par une lentille intra-oculaire déterminée préalablement.

Un traitement post-opératoire par collyre est prescrit pendant 1 mois.

Les complications sévères de l'opération de la cataracte sont heureusement très rares. Elle peuvent nécessiter une réintervention et aboutir, dans les cas les plus extrêmes, à la perte de toute vision de l'oeil opéré, voire à la perte de l'oeil lui-même.
Il s'agit des infections (1 cas sur 1000), du décollement de la rétine (1 cas sur 100), d'un oedème de cornée, de l'extraction incomplète de la cataracte, du déplacement du cristallin artificiel, d'un oedème maculaire (rétine centrale)...
D'autres complications moins sévères peuvent également survenir, comme une cicatrice insuffisamment étanche, une chute partielle de la paupière supérieure, un hématome du blanc de l'oeil ou de la paupière, la perception de mouches volantes, une sensibilité accrue à la lumière...


Mickaël Sellam - maladies et chirurgie des yeux

11-13 rue Lobineau
75006 Paris
T : 01 53 10 15 60
F : 01 53 10 15 61

drsellam@yahoo.fr